Rechercher un
catalogue, un DAO, un article...

Mot du DG

Mot du DG

Notre défi : l’accès aux médicaments de qualité 

Je viens de bénéficier de la confiance du Chef de l’Etat. Suite à ma nomination comme Directeur Général de la CENAME, j’ai d’abord eu une réaction de surprise, en même temps je me suis rendu compte de la très lourde charge après la joie. Pour la tribune qui m’est offerte, je remercie le Chef de l’Etat pour la confiance placée en ma modeste personne.

S’agissant des priorités, au niveau national, le défi c’est la disponibilité des médicaments de qualité. Il faut sécuriser le circuit du médicament. Le système Assurance-qualité doit être dynamisé. A cet effet, il faudra soumettre un budget conséquent au Conseil d’Administration. Nous importons les médicaments et la contrainte est d’éviter les ruptures de stocks. Je crois qu’en travaillant dans un esprit d’équipe et avec l’appui des deux tutelles nous pouvons nous en sortir.

A titre indicatif, sous la Présidence du Ministre de la Santé Publique, André MAMA FOUDA, le siège de la Direction Générale de la CENAME a été le théâtre de plusieurs cérémonies de réception des médicaments, dons des partenaires au développement. Il s’agit notamment de la Banque Mondiale, auteur d’un financement d’un milliard de Fcfa, soit 165 000 traitements pour 140 000 malades ; l’Agence Française de Développement (AFD) qui a contribué à hauteur 1.196.876.506 Fcfa équivalant à 216 923 protocoles. Dans la même veine M. André MAMA FOUDA a présidé, la cérémonie de réception des ARV, dotation spéciale du Chef de l’Etat, Son Excellence Paul Biya, qui a ordonné le déblocage de 5 milliards Fcfa pour l’achat des ARV de 1ère ligne. Le Ministre de la Santé Publique d'alors a également réceptionné 3000 matériels et médicaments pour la prévention de la maladie à virus ébola.

Déjà, le 31 décembre 2010, le Chef de l’Etat avait décidé de la gratuité du traitement du paludisme simple chez les enfants âgés de moins de cinq ans, dans l’optique de réduire davantage le taux de mortalité infantile lié à cette maladie qui fait encore des ravages chez nous.

La tâche est ardue, mais la Centrale va continuer à se doter de tous les moyens nécessaires pour que ses clients reçoivent les livraisons dans de meilleurs délais. Le ravitaillement en médicaments de la partie septentrionale s’effectue via l’antenne interrégionale située dans la ville de Ngaoundéré depuis 2004. Les autres sept régions sont livrées par la Direction Commerciale. Dans ce contexte précis, la CENAME a en 2014 distribué 1.944.442 trithérapies d’ARV pour la prise en charge des Personnes Vivant avec le Vih/sida ; 4 498 ACT et 6 955 TDR pour la lutte contre le paludisme et 694 molécules dans la lutte contre la tuberculose.

En plus des CAPR et des FSPS qui constituent près de 51% du chiffre d’affaires de la CENAME, la Centrale compte près de 40 autres clients statutaires auxquels est accordée toute l’attention voulue. L’Assemblée Générale organisée en février 2015 à ce titre en est une patente illustration. Elle aura été l’occasion de renforcer la collaboration et de prendre de nouvelles résolutions pour renforcer la disponibilité des médicaments essentiels dans les formations sanitaires.

Des activités de type « assemblée générale avec les clients » comme celles-ci ne doivent pas passer inaperçues. Elles nous permettent de prendre toute la mesure des efforts fournis par le Gouvernement Camerounais dans la lutte contre les pandémies et l’important rôle que joue la CENAME dont l’expertise en matière d’achat, de stockage et distribution des médicaments n’est plus à démontrer. C’est depuis près de deux décennies qu’elle s’y emploie.

En somme, j’hérite d’une CENAME qui a déjà tissé sa toile. Les multiples activités qui ont été menées avant mon arrivée dans la maison à la faveur de l’acte de nomination du Chef de l’Etat en disent long.
Bonne lecture à toutes et à tous !

Dr VANDI DELI

écrivez-nous

Copyright © CENAME 2019 Tous droits reservés